Histoire
Présentation des cours d'histoire tout au long du parcours de Licence et de Master

Littérature chrétienne des premiers siècles

Présentation et histoire de la littérature chrétienne du 1er au 8ème siècle, avec étude de quelques textes.

Enseignant : Jacques Elfassi
Bibliographie : Drobner, H.R., Les Pères de l’Église. Sept siècles de littérature chrétienne, Desclée 1999. Peters, G., Lire les Pères de l’Église. Cours de patrologie, DDB 1981.
Première année (L1) - Semestre 1

L’Église ancienne

Ce cours proposera un parcours des cinq premiers siècles de l’histoire du christianisme dont l’époque antique voit l’émergence et l’affirmation progressive. L’insertion chrétienne dans le monde romain s’accompagne de la formation des Églises, qui, en situation minoritaire et confrontées à la civilisation païenne, expriment à la fois leur différence et leur volonté de présence au monde. La réflexion tente aussi de préciser les différents aspects de la vie chrétienne au sein d’un Empire devenu favorable, ce qui facilite à la fois l’expansion des communautés religieuses, l’affermissement des institutions et la diffusion des esthétiques, non sans provoquer difficultés et parfois ruptures.

Enseignant : Sylvie Barnay
Bibliographie : en cours d'élaboration.
Première année (L1) - Semestre 1
 

Histoire médiévale

Au Moyen Age, la chrétienté occidentale traverse une série d’évolutions qui voient la genèse, l’épanouissement et la transformation de ses structures et de sa spiritualité. Entre la réforme grégorienne et le grand schisme d’Occident, l’Eglise s’érige en monarchie pontificale sur fond de floraison des ordres nouveaux, d’essor des universités et d’émergence des nouvelles formes de piété. Ce cours d’introduction s’attache principalement à retracer les formes et les contenus de l’expérience religieuse des hommes médiévaux à la recherche de Dieu entre le Ve et le XVe siècle conduisant à la transformation en profondeur du visage du christianisme.
Enseignant : Sylvie Barnay
Bibliographie : en cours d'élaboration
Première année (L1) - Semestre 2

Le christianisme au temps des réformes

Entre la fin du XVe siècle et le XVIIIe siècle, l’Église catholique connaît de très profondes mutations, marquées notamment par le Concile de Trente, achevé en 1563 et dont les décrets et canons inspirent l'action des dirigeants pendant plusieurs générations. Face à elle, l’Église doit désormais faire face à des concurrences chrétiennes en Occident, brisant son monopole médiéval. C'est en partie en réponse à l'élaboration des confessions protestantes que le catholicisme se construit au sens moderne du terme, tant du point de vue de la clarification du dogme que du point de vue moral et disciplinaire, fixant de nouvelles normes.  

Bibliographie : en cours d'élaboration
Enseignant : Julien Léonard
Deuxième année (L2) - Semestre 1

Catholicisme : révolution française et XXe siècle

Moment clé de l’histoire, la Révolution française marque une rupture dont ce cours propose une première approche. Sa dynamique ouvre un espace nouveau qui est aussi une forme d’entreprise de régénération de la société. La politique de la Terreur incarne une réponse aux refus sociétaux mis en position d’accepter le projet révolutionnaire. Dans ses enjeux tant politiques que culturels ou religieux, la Révolution interroge alors un processus de modernité qui s’est mis en place depuis le milieu du XVIIIe siècle transformant le monde dans lequel le christianisme avait jusque là évolué . Il en découle un certain nombre de mutations qui transforment en retour le catholicisme, portant ses effets sur le temps long du XIXe siècle, de la laïcisation de l’Etat à la progressive déchristianisation de la société.

Enseignant : Sylvie Barnay-Manuel
Bibliographie : en cours d'élaboration.
Deuxième année (L2) - Semestre 2

Le catholicisme au XXe siècle

Ce cours propose une lecture historique du catholicisme contemporain. Au début du XXe siècle, l’idéal de laïcité et la séparation de l’État et des cultes marquent un tournant dans une société française en cours de sécularisation. Au fil des guerres, des crises mais aussi des transformations du territoire national (décolonisation, construction européenne), la place du catholicisme se pose de manière nouvelle. La papauté s’efforce alors de participer aux débats politiques et sociaux tout en se positionnant clairement dans l’échiquier politique. Entre Vatican I et Vatican II, la place du religieux dans le monde contemporain est alors l’enjeu de mutations profondes qui témoignent aussi de l’adaptation de l’Eglise à un monde en pleine mutation.

Enseignant : Sylvie Barnay-Manuel
Bibliographie : en cours d'élaboration.
Troisième année (L3) - Semestre 2